Quels sont les signes d’une crise de maladie cœliaque non traitée ?

La maladie cœliaque est une affection auto-immune qui affecte le système digestif, plus précisément l’intestin grêle. Elle se manifeste par une intolérance permanente au gluten, une protéine présente dans de nombreux aliments comme le blé. Lorsque les patients atteints de cette maladie consomment des aliments contenant du gluten, leur système immunitaire réagit de manière excessive, endommageant l’intestin grêle et causant divers symptômes. Aujourd’hui, nous allons explorer les signes d’une crise de maladie cœliaque non traitée.

Reconnaître les symptômes de la maladie cœliaque

La maladie cœliaque est souvent difficile à diagnostiquer car ses symptômes peuvent varier d’une personne à l’autre. De plus, certains patients peuvent ne présenter aucun symptôme apparent, ce qui complique encore davantage le diagnostic. Cependant, il existe certains signes communs à surveiller.

Lire également : Quels symptômes indiquent une crise de syndrome de l’intestin irritable ?

Parmi les symptômes les plus courants, on trouve la diarrhée, les douleurs abdominales, la fatigue, la perte de poids et l’anémie. Il peut également y avoir des signes moins évidents comme une éruption cutanée, des douleurs articulaires, des troubles de la fertilité, de l’ostéoporose ou même des troubles neurologiques.

Qu’est-ce que l’intolérance au gluten ?

L’intolérance au gluten est le principal facteur déclenchant de la maladie cœliaque. Le gluten est une protéine présente dans plusieurs céréales comme le blé, l’orge et le seigle. Lorsqu’une personne atteinte de maladie cœliaque consomme du gluten, son système immunitaire le traite comme un envahisseur étranger et attaque l’intestin grêle.

A voir aussi : Comment les régimes anti-inflammatoires influencent-ils la polyarthrite rhumatoïde ?

En outre, il est important de noter que l’intolérance au gluten n’est pas une allergie alimentaire. En effet, contrairement à une allergie, l’intolérance au gluten ne provoque pas de réaction immunitaire immédiate et ne met pas la vie en danger. Cependant, elle entraîne une inflammation de l’intestin grêle et peut causer des dommages à long terme si elle n’est pas traitée.

Le régime sans gluten, un traitement efficace

La seule façon de traiter la maladie cœliaque est d’adopter un régime strictement sans gluten. Cela signifie éliminer tous les aliments contenant du blé, de l’orge et du seigle. Heureusement, de nombreux aliments naturellement sans gluten sont disponibles, comme les fruits, les légumes, la viande, la volaille, le poisson, les œufs et les produits laitiers non transformés.

En outre, de nombreux substituts sans gluten sont désormais disponibles, comme les pâtes et les pains sans gluten. Cependant, il est important de lire attentivement les étiquettes, car certains produits peuvent contenir du gluten caché.

Diagnostic et tests de la maladie cœliaque

Le diagnostic de la maladie cœliaque peut être un processus complexe. Il commence généralement par un dépistage sanguin pour rechercher la présence d’anticorps spécifiques à la maladie cœliaque. Si les résultats du test sanguin sont positifs, une biopsie de l’intestin grêle peut être effectuée pour confirmer le diagnostic.

Cependant, même si les tests sont négatifs, il est possible de souffrir de maladie cœliaque. En effet, certaines personnes peuvent avoir une sensibilité au gluten non cœliaque, qui présente des symptômes similaires à la maladie cœliaque mais sans les dommages à l’intestin grêle.

En conclusion, il est important de consulter un professionnel de santé si vous présentez des symptômes d’une crise de maladie cœliaque non traitée. Un diagnostic précoce et un traitement approprié peuvent grandement améliorer votre qualité de vie.

Prise en charge par un spécialiste : le gastro-entérologue

La maladie cœliaque étant une affection du système digestif, c’est le gastro-entérologue qui est le plus à même de la diagnostiquer et de la prendre en charge. Ce spécialiste de l’appareil digestif saura poser les bonnes questions et effectuer les tests appropriés pour confirmer ou infirmer la présence de cette maladie auto-immune.

Un suivi régulier avec ce professionnel de santé est essentiel pour les personnes atteintes de maladie cœliaque. En effet, le gastro-entérologue pourra surveiller l’évolution de l’état de l’intestin grêle, vérifier l’absence de complications et ajuster le régime alimentaire si nécessaire. Il sera également en mesure de conseiller et d’accompagner les patients dans leur transition vers un régime sans gluten, qui peut être difficile à suivre sans guidance et soutien.

Les rendez-vous chez le gastro-entérologue permettront également de discuter des symptômes persistants ou nouveaux. Par exemple, certains patients atteints de maladie cœliaque peuvent développer une dermatite herpétiforme, une éruption cutanée prurigineuse liée à l’ingestion de gluten. Cette condition peut être gérée efficacement avec l’aide d’un professionnel de santé.

Reconnaître les signes d’une sensibilité au gluten non cœliaque

La sensibilité au gluten non cœliaque, aussi connue sous le nom de sensibilité gluten, est une condition qui peut présenter des symptômes similaires à la maladie cœliaque, mais sans les dommages à l’intestin grêle. Ces symptômes peuvent inclure des douleurs abdominales, de la diarrhée, de la fatigue, des ballonnements et de la confusion mentale après l’ingestion de gluten.

Bien que les causes de la sensibilité au gluten non cœliaque soient toujours sujettes à débat, il est généralement admis qu’un régime sans gluten peut aider à réduire ou à éliminer les symptômes. Comme pour la maladie cœliaque, un test sanguin peut aider à identifier cette sensibilité. Toutefois, il n’existe pas de marqueur spécifique, comme c’est le cas pour la maladie cœliaque.

Il est important de noter que la sensibilité au gluten non cœliaque ne doit pas être prise à la légère. Même si elle n’endommage pas l’intestin grêle, elle peut affecter considérablement la qualité de vie des personnes qui en souffrent. Si vous soupçonnez une sensibilité au gluten, il est recommandé de consulter un professionnel de santé pour obtenir un diagnostic et des conseils sur le régime alimentaire à suivre.

Conclusion

La maladie cœliaque est une maladie auto-immune qui nécessite une attention particulière. Que vous soyez atteint de cette maladie ou que vous soyez sensible au gluten, il est primordial de rester attentif aux signaux que votre corps vous envoie et de chercher l’aide d’un gastro-entérologue si vous présentez des symptômes inquiétants. Adopter un régime alimentaire sans gluten, bien que contraignant, est le principal moyen de gérer cette affection et d’éviter les complications sur le long terme. Il est essentiel de se rappeler que chaque personne est unique et que le chemin vers la santé peut varier d’un individu à l’autre. Une prise en charge adaptée et un soutien adéquat peuvent grandement améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de maladie cœliaque ou sensibles au gluten.

Copyright 2023. Tous Droits Réservés